Avertir le modérateur

contrat de comédien

  • Affaire Robert Hossein

     

    Robert Hossein a été débouté de son action en paiement contre le producteur de la série «Marquise des Anges». L’acteur exposait que malgré une exploitation intensive des films de la série où il était artiste interprète,  soit par télédistribution ou retransmission télévisuelle, soit par l'internet, soit par vidéogrammes, aucune rémunération ne lui a jamais été payée jusqu'à présent au titre de ses redevances d'interprète.


    UPLEX CHANGE DE PLATEFORME ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ICI

     

    Autorisation du comédien TV

     

    L'article L 212-3 du code de la propriété intellectuelle issu de la loi du 3 juillet 1985 exige une autorisation écrite de l'artiste-interprète pour l'exploitation de son interprétation. Cependant si la loi du 3 juillet 1985 est d'application immédiate, l'exigence d'autorisation écrite n'a pris effet que le ler janvier 1986 et en l'espèce s'agissant de films produits de 1964 à 1968, soit bien antérieurement à 1986, une reproduction faite sans autorisation antérieure à cette date ne peut être sanctionnée.

     

    L'article L 212-4 du même code qui instaure une présomption de cession des droits d'exploitation au bénéfice du producteur audiovisuel s'applique pour les films produits antérieurement au ler janvier 1986. Dès lors que Monsieur HOSSEIN reconnaît avoir été engagé pour interpréter le personnage de Joffrey de Peyrac dans les films de la série « Marquise des Anges », il était nécessairement lié au producteur de ces films par un contrat, lequel contrat n'était à cette époque pas obligatoirement conclu par écrit. C'est pourquoi l'article L212-7 fait mention des « contrats passés » antérieurement au ler janvier 1986 entre un artiste-interprète et un producteur d'oeuvre audiovisuelle, et non de « contrats signés », ce qui impliquerait forcément un écrit. Robert Hossein était donc présumé avoir donné son autorisation à l'exploitation de son interprétation par le producteur d'origine du film.

     

    Rémunération du comédien TV

     

    Si en sa qualité d'artiste-interprète, Robert Hossein a bien le droit à une rémunération au titre de l'exploitation des quatre films de la série «Marquise des Anges », l'accord collectif signé par la profession le 11 juillet 2012 lui était applicable. L'article L. 212-5 du code de propriété intellectuelle indique que « lorsque ni le contrat ni une convention collective ne mentionnent de rémunération pour un ou plusieurs modes d'exploitation, le niveau de celle-ci est fixé par référence à des barèmes établis par voie d'accords spécifiques conclus, dans chaque secteur d'activité, entre les organisations de salariés et d'employeurs représentatives de la profession »

    Or, l' accord signé le 11 juillet 2012 entre toutes les organisations de salariés et d'employeurs représentatives de la profession concerne les «films cinématographiques français amortis, qu'ils aient ou non donné lieu à la signature d'un contrat avec les artistes-interprètes, sortis en France du ler janvier 1961 au ler décembre 1990». Cet accord concernait donc bien les quatre films de la série « Marquise des Anges » produits entre 1961 et 1968. Les barèmes de rémunération fixés par cet accord couvrent selon son article 3) « tous modes et procédés d'exploitation connus dans le monde au ler janvier 2012 et ce sur tous supports, en tous formats, soit le cinéma, la télévision, la vidéo, la VOD et ses dérivés dont la SVOD, le streaming, le téléchargement »

     

    L'article L 212-5 n'impose pas que les barèmes établis entre les organisations de salariés et d'employeurs représentatives de la profession distinguent selon chaque mode d'exploitation.En outre, il n'est nullement besoin de la signature de l’artiste interprète pour que cet accord lui soit opposable, s'agissant d'un accord collectif rendu obligatoire par arrêté du 27 mars 2013. L'accord ayant été rendu obligatoire par arrêté, l'appréciation de sa validité ne relève pas de la compétence du juge judiciaire mais de celle du juge administratif. 

    A Télécharger sur ce thème :  Contrat de captation audiovisuelle | Contrat d'engagement d'un comédien  Contrat de Production Audiovisuelle | Contrat de Production Audiovisuelle exécutive 


  • Contrat de comédien pour la Publicité

    Le Contrat de comédien pour la Publicité est soumis à un régime juridique spécifique.  Il doit notamment stipuler les clauses relatives à la description du rôle, à la rémunération, à la cession des droits voisins, droit à l'image .... La rémunération du comédien principal de Film publicitaire peut également tenir compte des barèmes fixés par l’Accord UDA, AACC, SFA.

    Téléchargez un Modèle de Contrat de Comédien pour un Film publicitaire

     

     

  • Recruter un artiste interprète - Comédien - Acteur

    Lors du recrutement d’un artiste interprète (1)  certaines règles posées par la Convention collective des artistes interprètes du 30 décembre 1992 doivent être respectées par l’employeur (société de production).

     

    En premier lieu,  l'employeur doit communiquer au comédien les conditions artistiques et techniques qui lui permettront d’apprécier le projet en connaissance de cause (nature du rôle, importance du texte, conditions particulières de tournage, le scénario, le nom du réalisateur, le calendrier et les lieux de tournage envisagés). A partir de ces éléments les parties négocieront les conditions de rémunération.

     

    En second lieu, un essai peut être demandé à l’artiste Interprète mais celui-ci doit s’effectuer dans des conditions de travail artistiques et techniques professionnelles. Lorsque l’essai requiert, de la part de l’artiste interprète :

     

    - plus de 2 heures 30 de présence, il entraîne le paiement d’une rémunération égale à la moitié du salaire minimum de journée

     

    - plus de 5 heures de présence, il entraîne le paiement d’une rémunération égale au salaire minimum de journée.  

     

    Si l’artiste interprète effectue plusieurs essais, qui, cumulés, auront requis sa présence : 

     

    - plus de 4 heures, il perçoit une rémunération égale à la moitié du salaire minimum de journée ;

     

    - plus de 6 heures 30, il perçoit une rémunération égale au salaire minimum de journée.

     

    Le décompte de ces heures est effectué à partir de l’heure de convocation de l’artiste interprète. A noter que l’artiste interprète finalement retenu pour un rôle dans une émission où il a effectué un ou plusieurs essais, les rémunérations des essais constituent des avances sur la rémunération totale qui lui est due (déduites du montant à payer).

     

    (1) Les personnes engagées en qualité d'artistes dramatiques (théâtre, lecture, chanteurs, danseurs …), cascadeurs, marionnettistes, artistes des chœurs, chefs de file, doublures lumière, musiciens …

     

    Gratuit : Essai de la Revue Juridique Actoba.com 

    Modèles de Contrats professionnels avec Uplex.fr

    CGV de Publicité audiovisuelle

    Contrat d'affichage publicitaire

    Contrat de Régie publicitaire - Internet

    Autorisation d'exploitation de l'image d'un bien

    Autorisation de Tournage

    Contrat de cession de droit à l'image - Personne physique

    Contrat de cession de droit à l'image d'un mineur

    Contrat de Galeriste

    Contrat de captation audiovisuelle

    CDD D'usage d'engagement d'un Artiste-interprète

    Contrat d'option

    Contrat de cession de Scénario

    Contrat de coproduction audiovisuelle

    Contrat de Production Audiovisuelle

    Contrat de Production Audiovisuelle exécutive

    Contrat de coproduction de Disque

    Contrat de coproduction de DVD musical

    Contrat de coproduction Franco-étrangère

    Contrat de coproduction audiovisuelle

    Contrat de coproduction de Jeu vidéo

    Contrat d'exposition de photographies

    Mandat de commercialisation de photographies

    Contrat d'illustration graphique de Site Internet

    Contrat d'illustrateur

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu